• Anne Sophie

Les grands principes de la naturopathie pour une bonne santé - L'alimentation

Mis à jour : mars 27


Notre corps est une machine merveilleuse, il est capable de s’auto-guérir. Naturellement, grâce à différentes fonctions d’auto-équilibrages, il ajuste les curseurs en permanence pour être capable de nous guérir. Néanmoins, il a ses limites et c’est là que les maladies interviennent.


Si le carburant que nous lui donnons n’est pas suffisamment qualitatif (alimentation pro-inflammatoire et déséquilibrée), si nous sommes sédentaires, si nous ne gérons pas notre stress ou encore si nous l’encrassons avec le tabac, un excès d’alcool ou de médicaments, il n’a pas le nécessaire à son bon fonctionnement.


La naturopathie intervient, entre autres, sur trois domaines piliers de notre santé : l’alimentation, l’exercice physique et la gestion du stress pour apporter à notre organisme tout ce qu’il lui faut et éviter l’inflammation. C’est ainsi qu’on peut rééquilibrer notre terrain et booster les capacités d’auto-guérison de l’organisme.



L'alimentation doit être la plus naturelle et vitale possible.

C’est-à-dire de préférence biologique, sans additifs ou pesticides. Évitez l’alimentation industrielle, les plats préparés et les produits raffinés.


Les hôtes précieux de nos intestins (le microbiote) ont un grand rôle de protection, à condition qu’ils soient bien nourris de fibres solubles. Ces fibres se trouvent essentiellement dans les fruits et légumes frais locaux et de saison ou surgelés. Les légumes doivent donc représenter en moyenne la moitié de notre assiette et ce, au moins aux repas du midi et du soir.


Ils sont sources de vitamines, minéraux, oligo-éléments, fibres, eau et antioxydants.

Evitez donc la sur-cuisson (supérieure à 110°C au four, grillé ou caramélisé, cuit pendant des heures…) afin de préserver les qualités nutritives de vos aliments. Privilégiez les cuissons à la vapeur douce, au wok ou le cru si vous le tolérez. Vous pouvez saupoudrez vos plats et salades de levure de bière et/ou de germes de blé.


Le système immunitaire se situe pour environ 80 % dans les intestins (notre deuxième cerveau).

Pour éviter l’inflammation et la détérioration de la muqueuse intestinale, à l’origine d’une baisse d’immunité, limitez les aliments pro-inflammatoires comme les produits laitiers d’origine bovine, le sucre raffiné (blanc) et les produits à base de gluten. Attention, les produits sans gluten sont indiqués pour « passer une envie » mais ne sont pas toujours très intéressants sur le plan nutritionnel, la farine de blé étant souvent remplacée par les farines de riz et de maïs et les produits proposés étant souvent pourvus d’additifs pour créer la texture normalement créée par la présence de gluten.


Privilégiez les aliments anti-inflammatoires riches en oméga-3.

On trouve les oméga-3 dans les huiles de noix, cameline, colza ou chanvre, et surtout dans les petits poissons gras, maquereaux, sardines, harengs, rougets, anchois.



Les protéines sont les briques de notre organisme (peau, ongles, cheveux, dents, os, muscles…).

Elles fournissent des acides aminés essentiels à de nombreuses fonctions organiques. Variez les protéines animales, viande, œufs, poissons (si vous en mangez) et végétales (surtout si c’est votre seule source de protéines).


Si vous consommez des protéines animales, surveillez leur provenance et leur traitement de sorte à ce qu’elles ne soient pas bourrées d’hormones, d’antibiotiques et de toxines. Gardez la viande rouge (max. 3 fois par semaine) pour le déjeuner. Si vous n’en consommez pas, veillez à un apport suffisant de protéines végétales, de vitamine B12 ou encore de fer.


Céréales, graines, noix et haricots doivent être idéalement complets, biologiques et trempés avant d'être consommés.

C’est dans l’enveloppe des céréales que se trouvent les bons nutriments nécessaires à notre vitalité et c’est également là que sont concentrés les pesticides. Faites toujours tremper vos céréales, haricots, noix et graines pour en retirer les « anti-nutriments » comme l’acide phytique qui se lie aux minéraux et empêche leur absorption. Vous éviterez ainsi les carences alors que vous avez une alimentation équilibrée.


Consommez du bon gras.

N'ayez pas peur du bon gras. Il est indispensable au bon fonctionnement de nos cellules et de notre cerveau. Consommez quotidiennement un mélange d’huile d’olive et Oméga 3 crues (citées plus haut), biologiques et de première pression à froid. Vous pouvez ajouter de l'ail cru pressé à ce mélange. Evitez d’utiliser le beurre à la cuisson, qui génère des composés toxiques et cancérigènes. Evitez aussi le gras transformé.



Mettez votre système digestif au repos.

Lorsque vous n’avez pas faim, cela peut-être un indice de surcharge. Profitez-en pour mettre le système digestif au repos avec le jeune intermittent. Il s’agit simplement de sauter un repas, idéalement celui du soir puisque nous n’avons pas besoin de beaucoup d’énergie pour dormir. Notre organisme aura ainsi cette énergie disponible pour travailler à la réparation et à la détoxination cellulaire. Cette pratique n’est pas indiquée pour tous, faites vous accompagner par un professionnel de santé. En effet, un jeûne intermittent non encadré et mal conduit peut entraîner plus de dégâts que de bénéfices (fatigue, frustration, compulsions alimentaires…) et chaque cas est particulier.


Faites vous plaisir !

Usez et abusez des herbes aromatiques, des épices et des condiments aux mille vertus. Pour un coup de boost supplémentaire, vous pouvez consommer des super-aliments. Cependant, en mettant en place les grands principes indiqués ici, vous aurez normalement tout ce dont votre organisme a besoin, sans vous ruiner et sans choisir des aliments venant de l'autre coté de la planète. Saupoudrez tous vos plats d'une pincée d'amour. Dégustez avec les 5 sens en prenant le temps de vous *nourrir* et en conscience. Cherchez l'équilibre. Compensez mais ne vous frustrez pas et surtout, faites vous plaisir !


Cet article donne des notions générales. Bien-sûr, chaque être est particulier. Pour un accompagnement personnalisé, j'aurai plaisir à vous recevoir en consultation.


63 vues

Kâla Studio d'art de vivre

Naturopathie - Yoga - Beauté et Massages

+ more

52 Boulevard Risso 06300 NICE

1er étage face ascenseur

0033 (0)6 08 89 26 47

kalastudiofr@gmail.com

Kâla Studio tous droits réservés © 2020

  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon